35/ Huaraz & Trek de Santa Cruz

De nouveau seul, j’arrive sur Huaraz, la ville d’excellence pour les trek dont le fameux Trek de Santa Cruz. Située à 3080 m d’altitude, elle possède de jolis points de vue sur de belles montagnes enneigées. Je me suis retrouvé à Huaraz car au cours du trek précédent du Cañon de Colca, beaucoup m’ont conseillé de m’y arrêter. J’ai donc fait cet arrêt de 5 jours supplémentaires et je ne suis pas déçu.

Je suis à l’auberge Churrup Hostel, que je recommande. Bien placée, pas chère et avec un bureau d’excursions au top. J’arrive de bon matin, prends ma chambre et me dirige au dernier étage où il y a le petit déjeuner. Normalement je n’y ai pas droit, mais vu que personne n’est regardant, j’en profite. Je rencontre 2 français, Mathilde et Sylvain en plein voyage et bon délire.

Je me renseigne sur les treks à faire, et book pour le lendemain le trek d’une journée nommé Laguna 69, une bonne marche histoire de se mettre en jambe pour enchaîner le lendemain avec celui de Santa Cruz, qui lui dure 4 jours. Celui-ci sera vraiment stylé. Pour 120 dollars sont inclus le transport AR en minibus, tous les repas, les tentes, le transport des affaires par des mules et le top du top une équipe composée d’un guide, d’une cuisinière et d’un muletier qui nous suivra tout le long. J’ai vraiment hâte, je n’ai jamais fait de trek dans ces conditions.

Chacun des trek se fait à plus de 3500 m, ça va piquer surtout les nuits en tente mais ça va être bon.

Depuis quelques jours, je me suis acclimaté sans trop de problèmes avec l’altitude, tout devrait bien se passer. Le 1er jour, je me balade tranquillement dans la ville, achète quelques trucs à manger pour le soir et le lendemain dont du jambon, achète mes billets de bus pour le dernier jour car je partirai le soir du retour du trek de 4j, et vu le timing serré jusqu’à la fin du voyage, je ne peux plus perdre de jour donc je « m’organise », même si ma mère ne le croira pas.

De retour à l’hôtel dans l’aprem, je recroise les français et leur propose de venir en même temps au Santa Cruz, ce qui sera fait.

IMG_5305

Le soir, je déguste mon superbe sandwich jambon/fromage/mayo, puis file me coucher car demain, réveil à 5h.

Durant la nuit, une douleur au ventre arrive, impossible de dormir. La douleur croît, pendant des heures, je ne dors pas. Puis vers 3h du matin, je file évacuer mes problèmes de transit. Je suis KO, je n’ai pas dormi et je dois me réveiller dans 2h, avec un mal au ventre encore présent. Je décide de ne pas faire le 1er trek d’un jour afin d’être en forme pour le suivant. Je suis persuadé que c’est le jambon. Et lorsque je déjeune avec Mathilde et Sylvain le lendemain, j’apprends qu’ils ont passé la même nuit que moi en ayant aussi mangé le fameux jambon « sous vide ». Dégoûté d’avoir raté le trek. Journée tranquille à l’hôtel donc, j’en profite pour skyper, faire du tri dans les photos.

Le Trek de Santa Cruz en 4 jours

Grasse mat’ jusqu’à 6h, puis départ en mini bus. Nous sommes tous les 3 accompagnés d’un espagnol et de 2 tchèques. Au top car le groupe est jeune et peu nombreux. On peut se retrouver à 18 dans ce genre de parcours, et il y a souvent des personnes qui se sentent mal à cause de l’altitude, ou de l’effort. Donc super groupe. Après quelques heures de bus dans des chemins improbables où nous voyons tout de même un superbe lac dont je vous laisse admirer les couleurs, nous arrivons au départ du trek. Le guide est super sympa, il fait beau, nous chargeons les mules, prenons nos sacs à dos et c’est parti.

IMG_2051
Magnifique lac
IMG_2055
Vue depuis le van
IMG_5513
Bien chargée la petite

1er jour de marche tranquille. Quel plaisir, quelle pureté, c’est extraordinaire. Les paysages sont dingues, on ne croise que quelques marcheurs, dont un groupe de 4 français qu’on va voir à chaque arrêt. Le gros délire est de n’avoir que son petit sac à dos à porter, car ce sont les mules qui font le taff.

On traverse des villages vraiment typiques, ceux où les gens vivent de leurs champs, de ce qui cultivent, où dans des rues les paysans plument et préparent leurs poulets pour les habitants. La vie simple, et on peut lire le bonheur sur leur visage.

Capture d’écran 2015-11-29 à 18.44.00IMG_5519

Le 1er jour se passe bien, le mal au ventre est passé, tout est au top. On arrive le soir au campement, et toutes les tentes sont installées. Le bonheur ! Le goûter est en train de se préparer, nous sommes comme des rois. Petit thé avec des biscuits pour le 4h, folie. Par contre, on se fait bombarder sévèrement par des sortes de petits moustiques, c’est intenable. Il faut se couvrir de la tête aux pieds pour ne pas se faire attaquer, abusé. Un peu plus tard, le vent se lève et ils se font emportés par lui. Ouf.

DCIM100GOPRO

IMG_2068
Le campement

Le soir, repas de luxe : petite soupe complète avec petits légumes et viandes. Trop bon et qui cale bien. On pensait que le repas allait se terminer lorsqu’ils ont apporté la portion de riz et le poulet ! On n’a trop à manger mais quel plaisir. La nuit tombe très tôt, et forcément on se couche tôt, vers 20h.

IMG_2061
Repas du soir à la frontale

Il fait bien frais la nuit, heureusement qu’ils m’ont prêté un sac de couchage digne de ce nom, car mon petit de +15°C aurait à lui seul, permis de vivre juste 2h de plus que si je n’avais pas de sac.

Le leur était prévu pour des températures négatives. Craignant le froid, je me suis mis dans mon sac de couchage, et ensuite dans le leur. 😀

J’ai bien dormi.

Réveil tôt le lendemain avec le jour, bien reposé. On se réveille sous la pluie par contre, pas énorme mais petite pluie fine qui emmerde. Petit déj servi, on commence à s’habituer au luxe !

Départ vers 7h pour une bonne journée de 8h de marche. Encore des paysages différents, des montagnes, rivières, plaines. On en prend plein la vue, le groupe est super, on s’entend tous très bien, y compris le guide. L’altitude ne fait de mal à personne, on avance bien.

IMG_5414

Les jours restants, nous voyons une multitude de paysages tous aussi différents les uns des autres. Nous allons passer par tous les climats : soleil, pluie, neige, petite grêle, vent.C’est la richesse de ce trek.

DCIM100GOPRO

IMG_5450

DCIM100GOPRO

IMG_2095
Un des campements
IMG_5426
Vol de Condor

IMG_5476IMG_5412

Un lac à 4750m d’une couleur bleue intense entourée de rochers gris et de neige, des points de vue indescriptibles, un réveil avec des vaches et taureaux sauvages à côté d’une rivière, des feux de campement pour se réunir et manger tous ensemble, un groupe qui s’entend super bien, y compris avec les 4 français qui se joignent à nous le soir. Ces 4 jours sont un très gros souvenir de mon voyage, et cela m’a donné goût aux trek. Si vous en raffolez, le Pérou est fait pour vous.

IMG_5375
4750m, presque le Mont Blanc
IMG_5379
Mathilde & Sylvain
IMG_2062
Le fameux lac

Et petit bonus du trek, c’est ici où l’on peut voir la fameuse montagne des génériques de film Paramount.

IMG_2102
Vous reconnaissez ?

Processed with Moldiv

De retour sur Huaraz et là petite déception, les tchèques et l’espagnol se barrent en disant vite fait au revoir, comme s’ils étaient pressés alors qu’on est arrivés plus tôt que prévu. Un peu d’incompréhension, cela aurait été cool de partager une bière après tout ça.

Finalement, grosse pizza et bière artisanale avec Mathilde et Sylvain avant de rentrer à l’auberge, où l’on se douche. Ils décident de m’accompagner jusqu’à Trujillo, plus au Nord du Pérou avec le bus de nuit.

IMG_5538IMG_2100

Publicités

2 réflexions sur “35/ Huaraz & Trek de Santa Cruz

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s