30/ Cuzco

Arrivée à Cuzco à 6h30 du matin. En arrivant au terminal, plusieurs personnes viennent nous voir direct. Et oui, c’est le point de départ pour le Machu Picchu, et vu qu’on a des têtes de touristes, ça ne manque pas une nouvelle fois d’attirer les rabatteurs. Il est tôt, la fatigue se fait ressentir, il faut faire vite et on n’en peut plus de ces mecs qui nous tchatche sans arrête pour nous vendre leur tour !

Un vendeur de tapis un peu plus commercial que les autres nous explique les différentes manières de rejoindre Agua Calientes, la ville au pied du Machu Picchu.

En gros, 2 options : train ou bus. La 1ère coûte excessivement cher, c’est vraiment pour les américains (du Nord 😉 ). L’option bus, forcément moins chère, sera retenue. Le bus part de 7h depuis Cuzco, et arrive à 15h à Hydroelectrica, une centrale à 2h de marche d’Agua Calientes. 8h de bus, c’est long, mais pas le choix. Prix de départ à 100 soles (28€). Il faut qu’on se dépêche, on a peu de temps. Puis au final, lorsqu’il sort son téléphone, je vois qu’il affiche moins de 6h. Je lui demande et en fait il y a une heure de moins ici. Cool, on n’a plus de temps pour réfléchir, on est moins pressé. On tombe le prix à 80 soles (23€) et on part avec lui.

Départ 7h30 depuis son hôtel où il nous fait un prix pour la nuit de retour du MP. On s’y dirige, l’hôtel n’est pas cher mais dans un piteux état, le genre d’hôtel où tu hésites à te laver même avec des claquettes.

On file retirer, on se rend compte qu’on ne peut retirer que 400 soles (113€) par retrait, c’est peu et c’est la galère.

On part déjeuner dans la rue, comme les locaux. Une bonne femme vend des petits sandwichs ronds avec de l’avocat, une sorte de mozzarella et du sel. C’est super bon, et ce n’est qu’1 sole (0,30€)! On en prend plusieurs car la route sera longue.

IMG_1970
Têtes de fatigués

7h30, départ pour Hydroelectrica. C’est un Renault Master que l’on partage avec des Espagnols. Le chauffeur est chelou et ne dit pas un mot. On s’arrête à un endroit dans un centre ville. Il ne dit rien, même lorsqu’on lui pose des questions. 5, 10, 15 minutes passent. On suppose que c’est la pause du trajet. On descend acheter à manger et de l’eau. Ce tromblon revient, et nous demande de nous dépêcher de remonter. Hallucinant le mec. 30 minutes après, on s’arrête de nouveau dans un restaurant, où beaucoup de vans y sont. C’est en fait là l’arrêt normal !

DSCN4184
Sur la route

On est trop deg car on a déjà mangé. Les Espagnols s’énervent avec lui, et il se défend disant que lui n’est que chauffeur, et que c’est l’agence qui doit expliquer comment se déroule le trajet. Bref.

La suite du trajet reste impressionnante, on roule au pied de falaises, un peu dans le même esprit que la Death Road en Bolivie. Les paysages sont sympathiques, un peu de réconfort dans ce trajet. Mais si vous avez peur du vide, mettez votre masque de nuit, écouter de la musique et oubliez que vous êtes sur cette route.

DSCN4191
L’autoroute
DSCN4209
Même pas peur

Arrivé enfin à Hydroelectrica. De là, encore 2 options pour monter à Agua Calientes : à pied, 2h, ou en train, 25€ pour 20min.

Le train part dans plus d’une heure. On file à pied, avec nos gros sacs, qu’on a volontairement pris avec nous plutôt que de les laisser dans l’hôtel du rigolo à Cuzco. On sent passer les 2 heures de marche, mais c’est un prélude aux milliers de marches que l’on va grimper le lendemain. Le paysage est beau, on longe une superbe rivière qui nous fait rêver car ça commence à chauffer en marchant, on traverse des cours d’eau sur un petit pont où il faut marcher sur les bois servant au chemin de fer. Évitons donc de mettre le pied entre 2 planches afin de ne pas passer à travers.

DCIM100GOPRO
C’est parti pour 2h
DCIM100GOPRO
Regardes où tu marches
Capture d’écran 2015-11-22 à 23.00.30
Le train pour les feignasses
Capture d’écran 2015-11-22 à 23.01.11
La rivière qui nous fait rêver

Arrivée 1h45 plus tard à Aguas Calientes. Direction l’hôtel réservé la veille, on pose les affaires, et on va directement acheter les billets pour le lendemain. Il est nécessaire de les prendre la veille car on veut commencer à marcher à 5h, et ce sera fermé.

Billet pour le Machu Picchu + Montaña Picchu, la grande montagne surplombant le MP.

Tout est bon, on a l’hôtel, les billets. Y’a plus qu’à se doucher et faire un tour en ville et manger. La ville est bien développée pour le tourisme forcément, beaucoup d’hôtels, de bars et de restaurants. Et oui on est au pied du fameux Machu Picchu.

Je ne l’ai pas raconté dans mes articles précédents, mais cela fait plusieurs jours que je cherche des jolis patchs à coudre sur le sac à dos. Impossible d’en trouver de beaux de La Bolivie et du Pérou. Et ce n’est qu’ici que j’en ai trouvé. Ils sont stylés et pas excessifs, du coup je prends tout ce que je n’ai pas, même ceux des futurs pays que je vais visiter.

Le soir, on se dirige dans un restaurant tenu par un Marseillais et vivement conseillé, El Indio Feliz, qu’on a découvert sur Trip Advisor.

L’intérieur est vraiment stylé, une déco en bois, les serveurs accueillants. On s’y installe, déguste une bonne bière vu l’effort de la journée. On retiendra la perfection du Ceviche de trucha, une réelle tuerie. Dans l’ensemble, on y mange très bien, le patron est sympa, le service est au top. Une adresse où il faut aller les yeux fermés à Agua Calientes.

IMG_1973
Une bonne binouze qui nous fait pas de mal

Après ce bon repas, direction l’hôtel, car demain, c’est réveil 4h15.

Publicités

Une réflexion sur “30/ Cuzco

  1. Bonjour Dorian, nous nous sommes rencontrés quelque part au fin fond de l’Argentine, plein Sud. Tu nous as parlé de ton périple en Amérique Latine et tu nous as donné envie d’y aller nous aussi. Du coup, il faut choisir pour notre projet voyage entre Pérou, Bolivie, Mexique, Colombie etc … Ce que je me demande en regardant ton blog, et pour m’aider à faire mon choix, c’est à quel mois réellement étais-tu dans chacun de ces pays ? Il y a une date en haut de chaque article mais il me semble que tu avais dit que tu avais du retard dans tes articles donc ça ne doit pas vraiment correspondre. Nos Vacances sont en novembre, alors je me demande si c’est la bonne saison.
    Merci pour tes précisions et toujours bon Voyage !
    Sandrine et Luc

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s